Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juillet 2016 1 18 /07 /juillet /2016 11:31

Le graveur a rejoint l’antique sanctuaire.

Des anges sont venus au matin l’emporter.

Ailleurs, il est parti peindre l’éternité

Emportant avec lui son monde imaginaire…

Au puits de la mémoire, il reste l’alchimiste.

Mains et cœur grands ouverts, homme passionné,

Ce maître incontesté du livre enluminé

Dont l’œuvre inachevée enchante le puriste…

À tout jamais présents dans la clarté des lampes,

Ouvrages ciselés restant à préfacer,

Dans les sillons en creux des pointes à tracer

Le ciel s’est entrouvert sur des nuées d’estampes…

Les mots jadis aimés, coiffés de capelines,

Cheminent à pas lents sur le chemin du deuil.

De toutes les couleurs, couchées sur un linceul,

Languissent au soleil des encres orphelines…

Partager cet article
Repost0

commentaires