Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 14:27

Sylphide, à ton corsage, aussi doux que cruel,

Lors d'une étrange nuit j'ai bu jusqu'à la lie

Le mirifique alcool de la mélancolie

Dont le sang fauve et noir me grise, sensuel !

 

Et mon âme en catin se prête au rituel,

Lorsqu'elle titube ivre au bord de la folie,

Lasse, elle s'abandonne et se trouve jolie

Embrasant ma langueur d'un sanglot virtuel...

                                                                                     

Fugace vision, à la fois belle et sombre,

Sans cesse me poursuit un visage dans l'ombre ;

D'en chercher le reflet, je m'épuise séduit...

 

Musarde dans mon cœur, présence inexplicable,

Le rêve inavoué d'une femme improbable ;

Enjôleur, son sourire inonde mon ennui...

 

Partager cet article
Repost0

commentaires