Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 14:37

 

 


Ombrageuse splendeur aux puits des métaphores,

Sur le seuil du chaos résonne le néant,

Sublime désaveu sur les pas d’un géant,

De colère, les dieux parfument leurs amphores…

                                                                     

O ! Terrible fracas, crainte des doryphores,

Purge de ses griefs le spectre malséant,

Hurle, gronde et mugit, chasse le mécréant,

Enlumine le ciel d’éclairs et sémaphores…

 

Éphémère est la gloire à l’aune du destin,

Saisi d’effroi, l’esprit contemple sa déroute,

De son âme, l’orgueil s’éclipse clandestin…

 

Comme un enfant craintif, esseulé dans le doute,

L’homme prie à genou l’orage à l’horizon

Mais divine, la foudre ignore l’oraison…

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
..."L'homme prie à genoux l'orage à l'horizonMais Divine, la foudre ignore l'oraison..." -------------------- Le monde est renversé, mes amis il est l'heure,Sans  nulle circonstance pour plaider  nos faveurs,De dénoncer nos fautes  et  compter nos erreurs,Puis de  purger nos peines au fronton des douleurs. Ainsi qu'un grand cercueil la nef s’est avancée,Elle a sonné son glas sur nos fronts inclinés,Quand les raisons de nuire pèsent sur la balance,Le tribunal divin réclame le silence.Commence le procès et l'heure des remords,Vois ! L’humain sacrilège qui pleure sur son sort,Au moment de plonger leur trop plein de coupable,Ils s'agenouillent là, espérant charitable,Que Gaïa devant eux saura leur pardonner,Quand le sombre témoigne en cet instant dernier:"Le monde est renversé, mes amis il est l'heure,Sans  nulle circonstance pour plaider  ses faveurs,Car l'homme doit répondre du terrible parcoursDe n'avoir su agir plus loin qu'un long discours."Ouranos dans la  nuit précipite les âmes,Hadès jusqu'à la garde y enfonce sa lame,Épargnant toutefois les esprits plus sensibles,Qui hantaient leurs décors d’un souffle imperceptible. Comprenant qu'ici bas nous sommes esclaves et maîtresPour créer à nouveau cet art  qui doit renaître !Alors, quand les âmes se dressent, regardant droit devant,L'homme lève  la tête, Et le monde est plus grand !
Répondre