Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mai 2009 7 03 /05 /mai /2009 16:12

 

Saumâtre et long, le jour s’annonce lapidaire,

Vois ! La dame de pique aiguiser ses poignards

A ses jupons pendus d’innommables bagnards

Consument la lueur du divin lampadaire…

 

Sans éclat, le conforme étreint l’imaginaire,

Poète sans orgueil, de sentiments mignards,

Tu souilles la clameur de tes mots charognards ;

Valet du consensus, tu survis mercenaire…

 

Révolte, ô ! Vérité ressuscite en mon cœur,

Du lyrique et du beau fais de moi le vainqueur,

Du souffle incandescent je veux trouver l’éthique !

 

O ! Muse, ô ! Miroir, d’un verbe flamboyant,

Offrez-moi la splendeur du pouvoir poétique,

J’en serai l’insoumis, le coupable voyant… !

 

 

         
...........................................................................                                                         





Je voudrai être là-haut

 

Et…, m’envoler plus haut,

     

Plus haut que les oiseaux

 

Dans l’immensité libre

Là…, où les étoiles migrent… 

                             

 

 

 


Partager cet article

Repost0

commentaires