Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 09:21

Amante, elle s’élance et capture l’espace

Entre ses bras. Du geste émane un sentiment

D’éternité. Charnel, le tangible trépasse

Et donne un corps au rêve inscrit dans l’immanent…

 

Dans l’arche de ses mains, tout bouge soudain vibre,

Se dissout puis s’anime aux pourtours des matins

Tracés. D’un pas de danse elle s’envole libre   

Et tisse l’éphémère en possibles chemins…

 

Son envol décompose à l’infini des nombres

L’intervalle incertain, l’invisible à l’œil nu,

Le mince filament qui désunit les ombres

De la lumière où naît l’instant discontinu…

 

L’imaginaire est là, contenu dans l’envie

D’harmoniser le vide à son cœur palpitant,

À chaque nouveau souffle elle enfante la vie

Et s’envole au-delà du murmure existant…  

 

Le temps n’existe pas, seuls avancent les astres,

Tout s’érode, s’éteint sans larmes ni désastres,

Tout passe, disparaît puis renaît autrement,

L’être se perpétue au fil du mouvement…

 

Partager cet article

Repost0

commentaires