Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 01:10

Trop longtemps enfermée en vos cages de fer

Ou bien vos palais clos subissant vos caprices

En épouse fidèle où encore l’enfer

De vos mots, de vos coups, véritables supplices…

 

Aux tréfonds d’elle-même elle puise l’orgueil

D’exiger le respect de l’animal infâme

Qui chaque jour façonne et scelle le cercueil

Dans lequel elle perd sa jeunesse et son âme…  

 

Récusant les dictats de vos esprits étroits,

Des chaînes de la peur elle brise l’entrave,

Lasse d’être humiliée, elle affirme ses droits

Et relève la tête avec force et courage…

 

Rebelle aux compromis de ce monde brutal,

 Elle étoile les murs des vielles citadelles

Et d’un cri lacérant le silence fatal,

 Décidée à revivre elle entrouvre ses ailles…

  

Machistes de tous crins, petits chefs ou bourreaux,

Fini le temps cruel de la femme soumise,

L’hirondelle a limé vos sinistres barreaux

Et pris son envol vers la liberté promise…

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
<br /> <br /> On dirait que dans ce poème vous parlez d'Emily Dickinson...<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre