Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 14:57

Un mince coin de ciel derrière la fenêtre

Close, juste un espace ouvert sur l’infini,

Un petit carré gris et puis aussi peut-être

Comme un dernier regard, qui tente démuni,

De retenir le temps. Déjà le jour s’achève…

Faut-il se souvenir de naguère et jadis,

De ces instants lointains aux limites du rêve,

Dois-je avoir le regret d’anciennes oasis,

Des gestes quotidiens, des vieilles habitudes,

De ces êtres aimés que je laisse ici bas ?

Je m’en vais malgré moi vers d’autres latitudes

 À quoi bon en parler mon cœur est bien trop las…

Pâle, les traits tirés, fatiguée, immobile,

Elle semble, à mi-voix, doucement marmonner

En regardant le vide. Empreinte indélébile,

Seuls ses yeux délavés paraissent chagriner

Et me dire ce mot que je ne veux entendre,

C’est un mot d’adieu d’une extrême douceur,

Un ultime sourire à la fois triste et tendre

Qui me laisse orphelin plein de cette douleur

Qu’il me faut contenir pour la laisser paisible

Lentement s’en aller en lui tenant la main,

Le silence s’installe étrangement sensible,

Dans un autre univers je la verrai demain… 

Partager cet article

Repost0

commentaires